Discutons, partageons, donnez votre avis !

Commentaires: 13
  • #13

    Le Ciné-club du Bassin (jeudi, 15 décembre 2022 23:34)

    Un ami précieux, un témoin de notre temps, un journaliste et écrivain talenteux, un passionné d'aviation et d'aventure spatiale nous a quitté le jeudi 15 décembre. La brutale disparition de Bernard Chabbert chagrine toute l'équipe du Ciné-club du Bassin. Bernard avait accepté d'animer les rencontres après la projection des films "Salyut 7" en 2021 et "Good Morning England" en 2022. Il savait si bien faire partager ses passions, avec simplicité, pédagogie et clarté.
    Bernard a rejoint le pays de ses rêves, sillonné par des avions de légende et constellé d'étoiles, au coeur de l'immensité galactique. La haut- tout là haut, il rejoint Le Petit Prince. Pour l'éternité.
    Bernard, dessine-nous un mouton...

  • #12

    Gérard M (vendredi, 18 novembre 2022 22:13)

    Solo, un très bon choix de film et d’intervenant : grand bravo pour ces choix,
    Gérard

  • #11

    FLEURY (vendredi, 11 novembre 2022 09:41)

    Bonjour,
    Je suis peut-être idiot, mais je trouve pas les horaires du Cinéclub...
    Sinon, Merci pour ces bons moments et à bientôt !
    Christian Fleury

  • #10

    Michel M (mercredi, 02 novembre 2022 17:15)

    Lors du débat qui a suivi la projection du film de Monicelli "Les Camarades", des membres du Ciné-club du Bassin ont trouvé assez désagréable le doublage en VO des acteurs français présents dans la distribution: Bertrand Blier, François Perier, Annie Girardot. Comme Michèle Chapelain, également adhérente qui s'est exprimée sur le sujet dans une vidéo postée sur ce blog, j'ai constaté un manque d'affinité entre les personnages incarnés par les comédiens français et leurs "voix" italiennes. Comme si elles sortaient d'un autre corps! Le spécialiste du cinéma italien Jean Gili confiant aussi qu'il ne s'était jamais fait au doublage "italien" de Philippe Noiret dans "Cinéma Paradiso" !
    Heureusement, le son direct a pris le pas sur le doublage systématique. Ceci dit, admettons que les spectateurs n'ont pas les mêmes objections, encore moins le même ressenti lorsqu'il s'agit de films étrangers doublés en français. Enfin reconnaissons que le doublage sonore des films a eu le mérite de servir de gagne-pain à plusieurs générations de comédiens et d'intermittents, souvent confrontés au chômage. D"autres encore ont même connu naguère une certaine notoriété au cinéma par le truchement de leur voix ( de mémoire, Jacques Balutin, Roger Carrel parmi quelques anciens).

  • #9

    Alain R (mercredi, 02 novembre 2022 09:34)

    Quel bon choix que ce film de Mario Monicelli "Les Camarades". Un sujet qui reste actuel et qui ravive la flamme de tous ceux qui souhaitent d'avantage d'égalité, un Germinal à l'italienne où lez émotions sont vives, le verbe haut et animé, et où la gravité du scénario n'exclut pas le comique et la dérision. Un très bon moment. Vite, le prochain film !

  • #8

    Michael (mercredi, 05 octobre 2022 15:34)

    Bonjour.
    J'ai découvert, il y a quelques années, le Cinéma Bis à la Cinémathèque de Paris (https://www.cinematheque.fr/cycle/cinema-bis-585.html - et les archives ici: https://www.senscritique.com/liste/Les_soirees_Bis_de_la_Cinematheque/231918), il regroupe des films de série B, Z ou encore des Nanars (mauvais films sympathiques à bien différencier des Navets qui sont juste mauvais).

    Mon message se concentre sur le dernier genre (diffusé sur Allociné: à https://www.nanarland.com/escales-a-nanarland ou plus récemment sur Arte: https://www.nanarland.com/nanaroscope) qui est très riche, tant par le décalage donné par un mauvais doublage que par des scènes tellement mal jouées qu'elles en deviennent drôles.
    Si vous ne connaissez pas, je vous invite à lire cette introduction: https://nanarland.com/divers/philosophie.html.

    Ce genre rassemble de plus en plus de personnes de tous âges, preuve en est le succès croissant des Nuits Nanarland au Grand rex de Paris (https://nuitnanarland.com/) mais aussi des soirées organisées partout en France.
    Je me demande si ce genre aurait sa place sur au moins 1 projection dans votre ciné club. Qu'en pensez-vous ?

  • #7

    Sylvette (mardi, 27 septembre 2022 17:28)

    Bonjour, j'ai assisté à la présentation du premier film de la saison "Kabullywood" et je félicite le ciné-club pour ce choix judicieux et la qualité des intervenants. Quel beau film ! quelle belle découverte de la richesse culturelle de ce pays, cachée et étouffée par la rigueur religieuse. Merci au réalisateur qui a pris d'énormes risques et merci à Agnès Devictor pour nous avoir éclairé sur la vie afghane grâce à ses connaissances inépuisables . Merci aussi pour ce nouveau forum plus accessible, mieux structuré, qui me permet d'encourager ceux qui nous lisent à venir de plus en plus nombreux assister à ces séances enrichissantes. A bientôt , rendez vous pris pour la prochaine séance.

  • #6

    Le Ciné-club du Bassin (lundi, 26 septembre 2022 20:11)

    Le Club-photo arésien a été la première association culturelle du Nord-Bassin et alentours a avoir été invité à assister à la projection de "Kabullywood", le 23 septembre à l'Espace Brémontier à Arès. Une opération inédite d'échange et de bonne entente que le Ciné-club du bassin compte bien renouveler tout au long de cette saison.

  • #5

    Le Ciné-club du Bassin (lundi, 26 septembre 2022 11:45)

    Près de 200 spectateurs présents Espace Brémontier pour la projection de "Kabullywood", en séance d'ouverture de la troisième saison du Ciné-club du Bassin. Une soirée réussie et enrichissante, un vrai succès, très encourageant pour la suite. Rendez-vous le vendredi 21 octobre avec "Les Camarades" de Mario Monicelli. Un grand film du patrimoine.

  • #4

    Le Ciné-club du Bassin (mercredi, 21 septembre 2022 21:25)

    La nouvelle saison du Ciné-club du Bassin s'ouvre comme prévu, le vendredi 23 septembre à l'Espace Brémontier d'Arès. En raison du violent incendie qui a détruit quelque 150 hectares de forêt et de landes, ce week-end sur le territoire de la commune , le poste de commandement des forces d'intervention et de secours à été provisoirement installé dans la salle. Le dispositif a été levé ce mercredi et l'Espace Brémontier rendu à ses fonctions premières.
    A tous nous adhérents, nous donnons rendez-vous vendredi pour l'ouverture de notre cycle patrimoine 2022-2023 avec la projection de "Kabullywood" film franco-afghan de Louis Meunier.
    L'équipe du Ciné-club du Bassin

  • #3

    Paul Abadie-Cesson (lundi, 29 août 2022 18:42)

    Je découvre le programme de la troisième saison du Ciné-club du Bassin. Une alléchante et judicieuse sélection. Mes amis cinéphiles et moi sont impatients d'être au rendez-vous. Bravo!

  • #2

    GASPARD ISABELLE (dimanche, 23 janvier 2022 10:03)

    Bonjour,
    Nous souhaitons nous inscrire au ciné-club mais aimerions savoir à quelle heure sont projetés les films en général.
    Merci de votre réponse,
    Bien cordialement

  • #1

    Claude-Marie Péan (samedi, 12 septembre 2020 19:10)

    C'est avec beaucoup de plaisir que j'assisterai à la projection de Mademoiselle Chambon
    vendredi 25 septembre.
    Je renouvellerai bien sûr mon adhésion au Ciné Club du Bassin pour l'année à venir.
    A très bientôt,
    Claude-Marie Péan