"Le Mari de la coiffeuse": une soirée... décoiffante en images

Revoir un film, c'est avant tout le redécouvrir, sans a priori,  pour le plaisir. " Le Mari de la coiffeuse", proposé en film d'ouverture de la nouvelle saison du Ciné-club du Bassin - le vendredi 24 septembre - a offert d'autres réjouissantes certitudes. Celles de retrouver Antoine et Mathilde, éternels amoureux et d'apprécier "l'empreinte" de Patrice Leconte, son réalisateur,  de mesurer enfin l'importance de ce film des années 90 - déjà d'un autre siècle ! Mais comment qualifier  autrement ces instants de magiques,  lorsque la lumière s'est allumée dans la salle de l'Espace Brémontier,  et que Maggie Perlado, la scripte du "Mari de la coiffeuse", a offert son témoignage et les anecdotes captivantes de tournage. C'est en pénétrant dans les coulisses du film, que l'on a levé quelques secrets avec sa complicité, découvert les arcanes d'un métier méconnu mais si déterminant, sinon peu mis en avant dans le générique: celui de scripte. C'est finalement un autre regard, une autre perception que chacun a pu porter sur le film avec cette agréable impression de voir ce film pour la première fois. Du déjà-vu, vraiment?